Exposition F(O)CUS

F(O)CUS

F(O)CUS, mise au point, reflet cette nouvelle exposition vous invite à interroger la frontalité, celle du regard, celle de l’intériorité, là où plusieurs choses convergent.

À la fois concentration visuelle et confrontation , point d’origine et lieux de synergies. Celle des regards classiques, celle de la matière, des jeux de lumière, de la chorégraphie des regards. Olivier Diaz de Zarate et Gérard Fréchuret nous emmènent du côté d’une peinture qui se regarde en face. Il y est question de corps, de planéité, de techniques confondantes, d’une peinture-chair et d’engagement.

Le travail d’Olivier Diaz de Zarate, joue avec l’ambiguïté d’une matérialité trouble. En rejouant les codes de la peinture classique, ses miroirs peints en inox poli sont autant de face-à-face : le portrait comme Beauté d’un temps suspendu.

Jeu de codes avec la photographie, de zoom, de focale, il en est aussi question dans le travail de Gérard Fréchuret. Tant dans ses grands nus à l’échelle 1, saisissants d’humanité, bras ballants et sans artifices, que dans sa série des portraits de Roms, de personnes dites anarchistes ou celle de personnes âgées d’une maison de retraite.

Dramaturgie picturale, sensible et politique auquel s’associeront les artistes du Collectif pour élargir les visions et les points de fuite.

Une exposition à découvrir dans un château, rénové, plus déterminé que jamais à proposer de l’Essentiel.

F(O)CUS, un rapport à l’Autre, au Je, au Nous. La création comme miroir sensible.

C’est au Collectif du Château de Verchaüs, c’est à Viviers, en Ardèche.

Venez ! Et Faisons face ensemble.

Vernissage le 17 septembre à partir de 18h en présence des artistes.

 

Ouverture de l’exposition : vendredi-samedi – dimanche de 14h à 18h du 17/09 au 17/10

Tous ces rendez-vous sont proposés avec les règles de sécurité sanitaire.

Ouverture des ateliers dans le cadre des journées européennes du patrimoine les 18 et 19 septembre

F(O)CUS artistes participants :

 

Olivier Diaz de Zarate – peintre

Olivier Diaz de Zarate, né en 1965 à Reims. Vit et travaille dans le hameau de Violanove* dans le sud de la France.
Après des études très jeune à l’école Blot et en concomitance aux Beaux-Arts de Reims en candidat libre, il se dirigea vers l’école Van Der Kelen à Bruxelles pour parfaire son éducation esthétique puis finit son cursus aux Beaux-Arts de Paris dans différents ateliers tels que Cueco ou Crémonini.
Très jeune, il s’éveilla au fusain et à la peinture à l’huile. Très attaché à l’histoire de l’art et notamment aux représentations allégoriques et aux clairs-obscurs de la peinture classique, la peinture deviendra une passion dévorante et obsédante. Il remporta quelques concours de peinture.
Un seul objectif articule son travail autour de l’étude compulsive de la lumière et de ce qu’elle peut révéler de l’intime et du temps. Convoquant l’essence même de la photographie-peinture sans s’attacher à peindre une réalité trop poussée, il peint l’objet-lumière en y apportant une narration sous-jacente donnant le sens pour tout artiste de témoigner de son époque.
Son travail se concentre alors sur des questionnements liés au langage et à sa représentation.
Au cœur de sa pratique, les détails des toiles des maîtres, s’attarder seul l’œil avisé et l’âme créatrice peuvent rester des heures à contempler et étudier…
*Nouvelle voie

Expositions personnelles
  • 2020 – Galerie Parallax, Aix-en provence
    Galerie 11o Courcelles, Paris
  • 2019 – Galerie Exit – Boulogne Billancourt
    Galerie Sophie Julien – Béziers
  • 2018 – Galerie Lanteri – de Sauverzac – Cannes
    Artistes en Campagne
    Galerie du Hameau des Baux – Baux de Provence
  • 2016 – Exposition Galerie Alte Shulle Adlershorf – Berlin
  • 2015 – Expostion a la Maison des Arts – Bages
  • 2006 – Exposition Visa Off pour l’Image – Perpignan
    Exposition Mortelle Beauté, Chateau Capitoul – Narbonne
    “Le festival de la photo” Connaught place New Dehli, Inde
  • 2005 – Expostion, Musée de la Ville de Weilheim – Allemagne
  • 1991 – Exposition Galerie Romulus – Toulouse
    Exposition, Galerie Deprèz-Bellorget – Paris
  • 1990 – Exposition, Galerie Aittouarés – Paris
Expositions institutionnelles
  • 2018 – Exposition Musée de Draguignan – Draguignan
  • 2002 – Expostion, Le Théatre – Narbonne
  • 1996 – Via Domitia, Béziers espace Paul Riquet – Narbonne
  • 1995 – Exposition ODDZ – ALIX, Chapelle des Penitents – St Pons des Thomières
  • 1984 – Exposition, Musée St Rémi – Reims
Expositions collectives
  • 2018 – Exposition Musée de Draguignan – Draguignan
  • 2017 – Galerie Artcurial – Perpignan
  • 2017 – Exposition Villa Duflot – Perpignan
  • 2015 – Exposition collective Parcours de l’art – Avignon
  • 2009 – Installation, Compagnie KD danse – Sérignan, Biarritz…
  • 2004 – Installation Art in Situ – Narbonne
  • 1999 – Installation insitu Château le Bouïs – Gruissan
  • 1989 – Exposition collective, Galerie du fleuve – Paris
  • 1985 – Exposition Atelier collectif des Beaux-Arts, galerie CROUS – Paris
  • 1983 – Exposition collective Galerie Lion d’or – Reims, Lauréat
  • 1983 – Exposition collective Bésseral de Bellefont – Reims
  • 1982 – Concours Fondation Taittinger, Epernay
  • 1981 – Exposition collective Bésseralt de Bellefont, Reims

Gérard Fréchuret – peintre

Né en 1944 à Saint Étienne, Gérard Fréchuret reste fidèle à sa région. Autodidacte, il ne cesse de dessiner et de peindre malgré un emploi très prenant. Il arrête la peinture pour des raisons de santé.
Dans ses premiers travaux, Gérard Fréchuret propose des paysages nus, sans repères. C’est un travail sur la matière qui pose question. Est-ce un espace solide, liquide, est-ce une coupe de roche ou une étendue à perte de vue? Le spectateur cherche sa propre échelle, son propre cheminement.Puis sa peinture devient figurative et ses œuvres tendent vers l’expressionnisme humaniste. Lorsque Gérard Fréchuret peint les corps nus debout, bras ballants, il peint des hommes et des femmes tels qu’ils sont avec leur fragilité, leur beauté, leur caractère, leur humanité. La rencontre avec le modèle est à l’origine de cette série qui ne néglige pas pour autant la dimension érotique et politique de ce sujet. Cette rencontre avec l’autre amène un tournant dans son oeuvre qui prend une dimension plus politique. Ses portraits de personnes âgées vivant en maison de retraite, de militants anarchistes ou de “Roms” sont chaque fois l’occasion d’un focus social.

Exposition
  • 2014  MJC de Beaulieu – SAINT ETIENNE
  • 2014 MJC des Tilleuls – SAINT ETIENNE
  • 2013 MJC des Tilleuls – SAINT ETIENNE
  • 2012 Galerie «Une image…» – SAINT ETIENNE
  • 2009 Galerie « les frères de la côte » – LA RICAMARIE
  • 2009 Galerie « UNE IMAGE…» – SAINT ETIENNE
  • 2008 Galerie Désimian – SAINT JUST-SAINT RAMBERT
  • 2007 Galerie de (l’agenda) – SAINT ETIENNE
  • 2006 « Rue des arts » manifestation de la ville – SAINT ETIENNE
  • 2005 A.C.T. (théâtre du parc) – ANDREZIEUX BOUTHÉON

 

Depuis début 2007, il est membre actif de l’association « Une Image Peut En Cacher Une Autre ». Il participe à toutes les expositions collectives de la galerie « Une image » SAINT ETIENNE :

  • 2013 «Empathie»
  • 2013 «Péché capital»
  • 2013 «Coquin, coquine»
  • 2012 «Mythologie»
  • 2012 Livres d’artistes
  • 2012 «Empreintes»
  • 2010 « Corps médical »
  • 2009 « Défauts »
  • 2009 « Times »
  • 2008 « Fracture »
  • 2008 « connivence avec…» (fête du livre de Saint-Étienne)
  • 2008 « Cimes végétales »

Christian Delecluse plasticien

Envie de partager cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter

Collectif

Du Château
de Verchaüs

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter